10 points communs entre tenir un blog et le sport

grimper une falaiseJ’ai eu l’occasion dernièrement de faire un peu d’alpinisme et pendant ma longue souffrance pour arriver au sommet, j’ai eu le temps de réfléchir aux point communs qu’il y avaient avec le fait de tenir un blog à jour 🙂

 

J’ai donc décidé de partager avec vous mes réflexions de ce très long texte !

 

 1. Faire du sport tout comme le bloging, ça ne s’improvise pas.

Lorsque vous partez à l’assaut d’un glacier, il est préférable de savoir à quoi s’attendre.
En alpinisme, vous allez vous renseigner sur l’altitude, la difficulté physique et technique, les différentes étapes, le départ, le refuge, …

En blogging, c’est exactement pareil.
Avant de créer votre blog, il faut se renseigner sur les techniques pour rédiger ses articles, référencer pour avoir du trafic, monter le site techniquement, … bref tout un travail en amont que j’ai déjà détaillé en partie à travers ce site, notamment sur ce qu’il faut faire avant de créer un blog.

 

 2. Il faut avoir le bon matériel

Il est aujourd’hui très facile de créer son blog.
Il existe de nombreux outils, gratuits / payants, hébergements / plateformes, CMS / faits maison, … Il est très important de choisir les outils adaptés à son business / secteur d’activité.Ne pas avoir les bons outils peut couter cher

Par la suite, si vous avez choisi un outil comme WordPress, vous aurez besoin d’extensions.
Encore une fois, certaines sont gratuites et d’autres payantes (il faut bien que les développeurs vivent).
Ne rechignez pas à payer 30€ si cela peut doubler votre trafic / conversion sur le long termes !
J’en parlais notamment dernièrement lorsque j’ai présenté l’outil de conversion vidéo Movavi.

Tenir un blog est suffisamment difficile pour éviter de se mettre des barrières supplémentaires.

Tout comme en alpinisme, des gants à 100€ plutôt que 70€ peuvent grandement améliorer le confort de la ballade.
J’ai fait la mauvaise expérience d’avoir des gants de mauvaise qualité et je peux vous assurer qu’à 3800m d’altitude, après 6h de marche, on regrette franchement de pas avoir mis 30€ de plus.

 

3. Il faut savoir se dépasser

Lorsque vous marchez depuis 5h, des courbatures, des crampes ou des ampoules et que vous n’avez toujours pas atteint le sommet, il faut se battre avec sois-même pour continuer et aller jusqu’au bout.

Tenir un blog, c’est difficile. Même si cela peut paraître simple car techniquement en 15 minutes on a monté son blog, cela demande beaucoup d’efforts au quotidien.

Si vous souhaitez que votre blog décolle, il faudra fournir beaucoup de travail et savoir aller au delà de ses limites, penser « Out of the box » comme disent nos amis anglais.
Concrètement, cela signifie avoir des idées originales, se démarquer, et ne pas avoir peur de l’échec (oui en fait c’est comme une entreprise).

 

 4. Persévérer

Pour avoir des résultats sur internet, il faut du temps.
Par exemple lorsque vous référencez votre site pour qu’il soit bien positionné sur Google, les efforts que vous ferez payeront souvent quelques mois plus tard !

En alpinisme, vous vous entraînerez pendant des mois pour que ça paye le jour de la sortie.

Dans les deux cas, si vous ne fournissez pas ces efforts, le résultat sera médiocre et vous serez probablement déçus.
 

5. Avoir le bon rythme de travailAvoir un bon rythme de publication et de travail

Pour éviter de perdre vos lecteurs mais également améliorer votre référencement, il est préférable d’avoir un bon rythme de publication.

Si votre grande inspiration vous permet de créer deux articles en un jour, essayez le calendrier de publications afin de vous procurer un confort satisfaisant et de réduire votre pression.
Le stress de la feuille blanche est un frein à la créativité alors diminuez le autant que vous pouvez.

Dans la montagne, il n’y a rien de plus consommateur en termes d’énergie que de fractionner l’effort.
Il est préférable de garder un pas aussi rythmé que possible et l’effort s’en trouvera grandement réduit sur la globalité de la sortie.

 

 6. Avoir un guide peut faire la différence

Dans tous les domaines, il est plus facile de progresser lorsque quelqu’un peut nous aider.
Au delà de la formation de base, un coach peut nous apporter énormément et nous aider à rester sur la bonne voie.

Lorsque vous gérez un site, si vous n’avez pas trop de budget il est très facile de poser vos questions à la communauté WordPress ou même les blogueurs directement.
La plupart prendront le temps de répondre à vos questions même si cela peut prendre plusieurs jours (car en général ils reçoivent beaucoup de demandes).
Si vous avez un peu d’argent, n’hésitez pas à demander l’aide de spécialistes.

Beaucoup de blogueurs fournissent un service de coaching (payant la plupart du temps). Je peux moi même vous aider gratuitement et si vous avez un peu de budget, Fabrice de Wpformation (sur lequel je rédige également) délivre des prestations de ce type.

 

Avoir un guide pour faire la différence lorsqu'on tient un blog

 

En alpinisme, vous progresserez beaucoup plus vite avec un guide car il sera à même de vous donner les bons conseils grâce à son expérience.
Outre le fait qu’il puisse vous sauver la vie, il pourra vous aider à aller au delà de vos limites, à prendre les bons chemins, diminuer les risques…

Dans un autre sport comme le tennis, un bon coach lors de la coupe Davis peut faire la différence (ce n’est pas pour rien que le coaching est interdit dans les grandes compétitions).
Il m’est arrivé d’aider un partenaire au milieu d’un match et de réussir avec lui, à inverser la tendance, juste avec les bons mots (la chance du coach débutant… 😉 )!

 

7. Anticiper au maximum

Lorsque vous marchez en montagne et dans n’importe quel autre sport également, il faut boire régulièrement pour ne pas se déshydrater.
De la même manière, il faut manger pour avoir un bon niveau d’énergie qui soit constant.

Vous anticipez sur vos besoins pour éviter d’être en manque.

Pour tenir un blog convenablement, vous devez avoir un calendrier de publications pour anticiper les jours ou vous n’avez pas le temps, ou vous avez moins d’inspiration.
En termes de référencement également, essayez d’anticiper sur les thématiques porteuses, les changements d’algorithme…
Ecrire un article sur une technologie prometteuse peut vous permettre de gagner une certaine crédibilité.

 

8. Apprécier les petites victoires

Obtenir un lien retour (dofollow ou pas…) vers son blog est une petit victoire.
Cela contribuera au positionnement de votre site dans les résultats des moteurs de recherches.

Par conséquent, vous aurez plus de trafic (même si c’est une visite de plus tous les deux jours, au final c’est toujours ça).savoir apprécier les petites victoire pour tenir un blog
De la même manière, une augmentation de PageRank, une vente, une inscription à la newsletter,… toutes ces petites victoires doivent êtres appréciées à leur juste valeur car elles seront indispensables à la survie de votre site.

Le blogueur est souvent soumis au blues et dans ces moments là, rappelez vous de toutes vos petites victoires.

J’ai entendu le conseil suivant qui peut vraiment faire la différence :
Notez chaque victoire sur un carnet. Ces moments qui vous ont apporté une entière satisfaction sur vous-même. Relisez cela de temps en temps.

Dans le sport, notamment en montagne, à partir d’une certaine altitude et d’un certain nombre d’heures d’efforts, chaque pas est une victoire et nous permet d’effectuer le pas suivant.

Dans d’autres sports comme le tennis par exemple, un bon coup droit, un bon revers, sont autant de succès qu’il faut prendre en considération pour progresser.

 

 9. Ne pas oublier de se faire plaisir

En créant votre site, vous aurez un objectif.

Que ce soit l’argent, la popularité, la formation, … vous devez garder cet objectif en tête car il sera votre principale motivation.

N’oubliez pas de prendre du plaisir même si cet objectif n’est pas atteint.
Ecrire un article sur un sujet apprécié, se payer un nouveau plugin ou un nouveau thème, une formation… bref les plaisirs sont nombreux et peuvent nous aider à atteindre notre objectif final.

Dans le sport, il y aussi des petits moments de plaisir.

Qui n’a pas apprécié de remporter le point et de faire un beau coup ? Cela va de paire avec le fait de célébrer les petites victoires.

En montagne, lorsque vous vous arrêtez pour profiter de la vue, lorsque vous buvez un coup une fois en bas ou que vous remettez vos baskets une fois à la voiture… tout ces moments vous aideront à atteindre le sommet.

 

10. A plusieurs, c’est moins difficile

Sans visiteur, un site n’est rien ou pas grand chose.A plusieurs, c'est toujours moins difficile

Pour avoir des visiteurs, il faudra user de plusieurs techniques comme le référencement mais également les partenariats avec d’autres blogueurs (article invité, échange de lien, références entre blogs, …).
Bref plus vous aurez d’amis qui pourront vous aider, plus vous aurez de chances d’améliorer votre visibilité.
L’entraide est très importante.

Sur un glacier, vous devrez souvent être encordé à plusieurs personnes.
Cette corde, ce lien qui vous relie pourra vous aider à monter voir vous sauver la vie.

De plus, vos compagnons vous pousseront dans vos retranchements et par cette entraide, vous iriez surement plus haut que si vous étiez seul.

Dans d’autres sports collectifs, comme le nom l’indique, c’est une équipe qui apporte la victoire.
Un homme seul pourra rarement faire la différence si il n’y a pas de jeu collectif (non je ne vise pas d’équipe en particulier 🙂 ).

 

Pour conclure.

Si vous êtes arrivés jusque là, bravo !

C’est probablement mon article le plus long sur ce site et j’ai même eu du mal à le relire 🙂
J’espère que ce texte vous inspirera et vous donnera quelques idées.

Et sinon, vous voyez d’autres points communs entre le sport et le blogging ?

 

Images sous licence CC0, Alpiniste, métronome, tournevis, cadeau, rails, football.

À propos de Mathieu C.

Travaillant dans l'informatique de gestion, je suis passionné par le web depuis des années.
J'ai choisi de partager mes découvertes et expériences à travers ce blog.

Commentaires

  1. Encore un billet des plus concret.
    À la vue de notre expérience, j’insisterai sur quelques points primordiaux.
    Être persévérant et savoir faire preuve d’abnégation sont deux qualité indispensable si vous voulez vous du long terme. Rien n’est acquis et les fruits sont parfois longs à récolter.
    Savoir s’entourer des bonnes personnes. Avoir une jolie plume ne permet pas d’être capable de gérer la technique, l’inverse aussi bien sûr. Chez nous, c’est en équipe que nous gérons le blog. Chacun sa tâche et quand cela est possible, chacun va voir chez l’autre si il peut lui apporter un peu d’aide. Pour soulager son partenaire, mais aussi et surtout pour apprendre et prévenir la maintenance en cas d’indisponibilité.

    Avoir un guide: vous posséder la technique, vous avez le talent pour écrire, c’est bien. Mais si vous ne savez pas mettre en avant ces deux qualités, faire savoir que vous existez, vous vous lasserez vite. Le notre, il est ici et je ne saurai jamais assez le remercier. Grâce à lui, que ce soit du côté rédactionnel aussi bien que du côté technique, nous avons vu le jour. Merci Mathieu.

    Parce qu’il ne faut pas vous imaginer que le monde vous attend. Si vous ne faite pas les bons choix, vous rester dans le noir. Si quelqu’un vous guide à faire ces bons choix, vous entrée dans la lumière. Mais n’oubliez pas que cette lumière est créer par les millions de blogs qui existent. Une fois dans la lumière, il vous faudra avoir une bonne adéquation du talent rédactionnel, de la maîtrise technique et de votre politique de référencement pour monter au-dessus du tout venant.

    Un dernier point que je souhaiterai commenter: Avoir le bon rythme.
    En dehors de la manière dont vous vous organisez, avoir une rythme régulier de parution est parfois impossible. Cela peux provenir du sujet de votre blog. Un domaine très populaire ou très généraliste permet d’avoir des infos régulières à publier. Un domaine au public restreint est déjà plus difficile à gérer. Quand en plus, vous devez faire avec la concurrence, cela devient parfois « ardu ». De notre expérience, je dirai qu’il faut classifier les sujets, et savoir quels sont ceux qui peuvent attendre, même en cas de concurrence, et ceux qui doivent paraître au plus vite, quitte à travailler jusque tard dans la nuit parce qu’il est impératif d’occuper le terrain en premier sur des sujets en particulier.

    Voilà, j’espère ne pas avoir été trop barbant et encore merci à Mathieu pour ce blog et ses précieux conseils.

    • Salut Pascal,

      Wahou merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir !!
      Un retour d’expérience n’est jamais barbant, c’est toujours précieux et c’est la grande force de l’internet d’aujourd’hui !
      Pouvoir profiter de l’expérience accumulée de tous les blogueurs / personnes comme toi qui prennent le temps de réagir à ce qui est posté (car comme je le dis dans l’article, un site sans visiteur ne sert pas à grand chose) et tout cela en quelques clics !

      A bientôt et merci encore,
      Mathieu.

  2. J’ai adoré cet article qui se lit très bien 🙂

    Le blogging c’est juste le sport d’endurance par excellence ! Ne jamais lâcher, s’accrocher et si on tombe … se prendre pour Rocky et recommencer ! Il s’apparente aussi au sport d’équipe, demander quand on ne sait pas au lieu de rester tout seule dans son coin.

    Je découvre ton blog et c’est une belle surprise pour moi.

    • Bonjour Anne-Catherine,

      Merci beaucoup ! 🙂
      C’est clair, cela prend beaucoup de temps d’obtenir des résultats.
      Malheureusement, la plupart s’arrêtent à la première difficulté sans prendre le recul nécessaire pour voir tous les bénéfices annexes apportés par le blogging.

      A bientôt.

Rétroliens

  1. […] J’ai eu l’occasion dernièrement de faire un peu d’alpinisme et pendant ma longue souffrance pour arriver au sommet, j’ai eu le temps de réfléchir aux point communs qu’il y avaient avec le fait de tenir un blog à jour J’ai donc décidé de partager…  […]

Exprimez-vous !

*