Quelle architecture pour votre page web ?

architecture pour votre page web

Aujourd’hui je vous parle de l’importance qu’à l’architecture pour votre page web par rapport à ce que vous souhaitez que les internautes aient le plus de chance de voir lorsqu’ils arrivent sur votre site.

 

Ce n’est pas une question que l’on se pose souvent et j’aborde ce sujet à l’occasion de la fermeture du service Google Browsersize il y a quelques mois maintenant.

Vous connaissez peut-être la BD « Ou est Charlie » (il faut trouver un personnage parmi une foule immense ce qui souvent prend quelques minutes), vous ne souhaitez pas que l’internaute passe 10 minutes à trouver votre lien et à mois qu’il soit vraiment très intéressant, il n’y passera que quelques secondes.

 

Qu’est ce que Google Browsersize ?

Si vous souhaitez le détail de l‘histoire de ce service, je vous donne rendez-vous sur la page officielle de Google.

Pour résumer, ce service a été créé afin d’analyser pourquoi les internautes téléchargeaient peu l’outil Google Earth malgré le nombre important de visites sur la page de téléchargement.

La conclusion de cette recherche était simplement que les internautes ne voyaient pas le bouton téléchargement à cause de la taille de leur navigateur (dommage…).
Comme nous sommes tous très impatients et que nous ne passons que quelques secondes sur une page, il vaut mieux faciliter l’accès à l’information au risque de perdre notre visiteur.
L’intérêt de Google Browersize était donc d’indiquer, en fonction d’un échantillon de données collectées par Google, comment l’internaute visualise globalement notre page.

 

Quelles sont les zones les plus vues par l’utilisateur et quelles sont les zones qu’il ne voit presque jamais ?

Quelle architecture pour votre page web serait idéale et pourquoi est-ce important ?

Vous vous en doutez, les internautes n’ont pas tous un écran de 22 pouces leur permettant de voir l’intégralité de la page. Certains auront une très faible résolution et devront défiler (scroller) avec la molette pour voir le reste de la page, d’autres auront plusieurs fenêtres ouvertes, … les raisons seront multiples.

Afin d’éviter de passer à coté d’une conversion (si vous vendez des produits par exemple) et d’un téléchargement (si vous proposez un logiciel), il est important d’être conscient de ce phénomène.

Dans cet article, vous comprendrez l’importance que peut avoir l’architecture pour votre page web par rapport à ce que regarde l’internaute lorsqu’il arrive sur votre site.

Même si cela reste spécifique à chaque page, il faut savoir qu’une majorité des internautes voient le coin supérieur gauche de votre site. Il faut donc veiller à ce que votre contenu important (que ce soit des liens, de la pub, un formulaire, …) soient le plus en haut à gauche possible (tout en respectant biensur, les règles de l’art en matière de charte graphique…).

 

Pourquoi Google a-t-il supprimé ce service ?

Google ne s’est pas exprimé (à ma connaissance) sur les raisons précises de la fermeture de l’outil (et il est difficile de trouver des informations à ce sujet).

Selon moi, il y a plusieurs raisons possibles à cela :

  • Premièrement, il avait peu d’intérêt par rapport à la stratégie globale de Google. Il était difficilement monétisable et ne permettait pas de collecter plus d’informations par rapport aux internautes (car Google utilisait des informations qu’il avait déjà).
  • Même si utile initialement pour connaitre la raisons d’un faible taux de conversion, il s’avère que les statistiques rendent globalement les mêmes données pour tous les sites. Le webmaster va donc utiliser l’outil une fois et ne s’y intéressera plus.
  • Si vous faites des recherches sur cet outil, vous verrez qu’il y a peu d’informations à son sujet. Google n’a jamais fait de promotion et l’outil était donc peu populaire.

Si l’on résume ces différentes idées, on se rend donc compte que les coûts engendrés par la maintenance et l’hébergement de cet utilitaire s’avéraient donc peu payants. Au mieux, Google aurait pu intégrer l’outil dans Google Analytics ou Google webmaster tool mais le sort de l’outil était joué d’avance.

 

Quelles sont les alternatives à cet outil pour savoir comment structurer nos pages ?

Malgré la fermeture de Google Browsersize, l’architecture de nos pages ne reste pas moins primordiale et il est important de s’y intéresser au moins une fois : lorsque nous imaginons l’architecture de notre page.

Même si nous n’avons pas encore de site (et que nous ne pourrons donc pas savoir ce que les internautes voient…) une méthode simple consiste à analyser les sites concurrents et ne pas faire les mêmes erreurs qu’eux. Pour cela, vous avez des alternatives à Google Browsersize et pourrez tester avec votre site internet.

Par exemple sur mon site, j’obtiens ce genre de résultat :

architecture pour votre page web
Comme vous pouvez le voir, seulement 20 à 30% des internautes voient le bouton pour s’abonner ce qui limite déjà fortement la possibilité d’obtenir de nouveaux abonnés. Dans l’idéal, j’aurais du placer ma barre latérale à gauche et le bloc d’abonnement au dessus du bloc réseaux sociaux.
Dans le cas d’une boutique en ligne, ces critères sont d’autant plus importants car on parle de conversion.

À propos de Mathieu C.

Travaillant dans l'informatique de gestion, je suis passionné par le web depuis des années.
J'ai choisi de partager mes découvertes et expériences à travers ce blog.

Commentaires

  1. Bonjour,

    Je ne connaissais pas ce service de Google qui devait être bien utile et d’ailleurs, je me rends compte qu’on ne se soucie pas assez de ce que les internautes voient en fonction du terminal qu’ils utilisent, alors merci de nous le rappeler.

    Cordialement,

    Bruno

    • Bonjour,

      effectivement ce n’est pas le genre de question que l’on se pose et avec le recule et si j’avais su cela avant, j’aurais surement mis mon menu latéral à gauche ! 🙂

      A bientôt,

Exprimez-vous !

*